mois sans tabac - 3, 2, 1... prêt à arrêter ?

Stand Mois Sans Tabac : 21 et 29 octobre

Comme tous les ans, la grande campagne nationale Mois sans Tabac commence le premier novembre. Et comme pour tout marathon, mieux vaux partir préparé !

Comme tous les ans, la grande campagne nationale Mois sans Tabac commence le premier novembre. Et comme pour tout marathon, mieux vaux partir préparé !

C’est pour quoi l’équipe d’addictologie vous attends dans le hall de l’hôpital pour vous informer, vous conseiller, vous donner des stratégies pour arrêter…
Venez relever le défi Mois Sans tabac et récupérer votre kit d’aide à l’arrêt.


Stand Mois Sans Tabac

21 & 29 octobre de 09h00 à 13h00

Hall du Centre hospitalier


Alors, profitez de la campagne #MoisSansTabac pour booster votre motivation à arrêter de fumer !

Tags:
Categories:
Retrouvez la CPAM les 16,17 et 18 octobre dans le hall de l'hôpital pour ouvrir votre dossier médical partagé.

16-17-18 & 22-23 octobre : ouvrez votre Dossier Médical Partagé (DMP)

les 16, 17 et 18 octobre, venez ouvrir votre Dossier Médical Partagé (DMP) au CH d’Ardèche Méridionale avec les agents de la CPAM de l’Ardèche.
Les agents de la sécurité sociale vous attendent dans le hall de l’hôpital pour créer votre Dossier Médical Partagé avec vous, vous conseiller et répondre à vos questions.

les 16, 17 et 18 octobre, venez ouvrir votre Dossier Médical Partagé (DMP) au CH d’Ardèche Méridionale avec les agents de la CPAM de l’Ardèche.

Les agents de la sécurité sociale vous attendent dans le hall de l’hôpital pour créer votre Dossier Médical Partagé avec vous, vous conseiller et répondre à vos questions.

Stand de la CPAM de l’Ardèche

16, 17, 18 octobre de 08h30 à 12h15 et de 13h00 à 16h30

 

Mise à Jour : suite au succès des premières journées, la CPAM revient les 22 et 23 octobre :

Stand de la CPAM de l’Ardèche 22 – 23 octobre
  • 22 octobre de 08h30 à 12h15 et de 13h00 à 16h30
  • 23 octobre de 08h30 à 12h15

Le DMP, qu’est-ce que c’est ?

Le DMP, c’est le carnet de santé informatisé du patient qui permet de disposer d’une information médicale fiable chaque fois que nécessaire.

Il est accessible partout et pour tous, pour vous-même et les professionnels de santé qui vous prennent en charge, depuis chez vous, en vacances ou en urgence.

  • Il est gratuit,
  • Il facilite votre suivi médical,
  • Il est confidentiel et hautement sécurisé.
Categories:
Octobre Rose : tous unis par une même couleur au CH d'Ardèche mériidionale.

Octobre Rose 2019 au CHArMe

Octobre Rose 2019, c’est parti ! Pour toute la durée du mois d’octobre, le CHArMe participe à la campagne annuelle d’information, de sensibilisation et de soutien à la recherche contre le cancer du sein.

Avec 54 000 nouveaux cas décelés chaque année en France, le cancer du sein reste la première cause de décès par cancer chez les femmes. Pourtant, 1 femme sur 3 ne se dépiste pas, alors que détectés à temps, 9 cancers du sein sur 10 peuvent être guéris.
La campagne orchestrée par l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !  vise ainsi à informer les femmes et l’opinion publique sur l’importance du dépistage précoce et le suivi médical.

Alors, plus que jamais #Tousunisparunemêmecouleur pour faire reculer la maladie.

Read more

Tags:
Categories:
l'atelier hygiène alimentaire, avec les étudiantes infirmières et leurs formatrices.

Service sanitaire : quand les étudiants infirmiers sensibilisent les adolescents aux questions de santé

Depuis la rentrée 2019 des étudiants en soins infirmiers, la mise en place du « service sanitaire » répond aux enjeux de santé publique de promotion des comportements favorables à la santé.

Sur le territoire de l’institut de formation en soins infirmiers, les cadres de santé formateurs, soutenus par la direction, ont initié un partenariat avec les professionnels des Lycées Astier et Marcel Gimond, ainsi que du Collège Roqua. Ce partenariat dans le cadre du service sanitaire a permis de dispenser huit actions de prévention conduites par les étudiants de deuxième année en soins infirmiers, entre le 6 Mai et le 13 Mai 2019, autour de l’activité physique, l’état de santé des adolescents, l’alimentation, les addictions, la sexualité, les écrans et les réseaux sociaux.

150 élèves sensibilisés aux comportements à risques

Service sanitaire - Les élèves ont reçu un diplôme pour leur participation à l'atelier d'activités physiques.

Ce fut  une belle opportunité pour les étudiants infirmiers de mettre en œuvre, par des ateliers, une pédagogie de projet. L’action a sensibilisé 150 élèves, lycéens ou collégiens, à la prévention des comportements à risques, particulièrement prégnant chez les adolescents. Les élèves, âgés de 12 ans à 16 ans, ont apprécié la dynamique de l’intervention menée par des pairs.
Ces actions de prévention donnent du sens aux enseignements délivrés au cours de la formation infirmière. Une manière d’accroître la responsabilité sociale et citoyenne des étudiants en soins infirmiers.

Réduire les inégalités sociales et territoriales

De plus, cet événement favorise une collaboration annuelle avec des partenaires experts IREPS, PLANNING FAMILIAL, CARUD, ANPA, POLE SERVICE JEUNESSE, CPAM…dans une dimension préventive du prendre soin. Le service sanitaire participe ainsi à la réduction des inégalités sociales et territoriales en matière de santé, conformément à la stratégie nationale de santé 2018-2022.

Cette expérience, riche en enseignements pour les élèves des établissements scolaires et pour les étudiants en soins infirmiers, a permis de mettre en avant les valeurs de la profession, s’inscrivant dans le respect de l’individu et le travail en collaboration. Fort de ce succès, le service sanitaire sera reconduit pour l’année 2020.

Tags:
Categories:
Prévention Canicule : adoptez les bons réflexes

Vigilance Canicule : Adoptez les bons réflexes !

Voici quelques conseils simples pour vous protéger en cas de canicule. Et n’oubliez pas : tout le monde est concerné, même les personnes en bonne santé.

[Mise à Jour  23 juillet 2019 : Météo France a placé l’Ardèche en VIGILANCE  CANICULE ORANGE.]

Voici quelques conseils simples pour vous protéger par fortes chaleurs.  Et n’oubliez pas : tout le monde est concerné, même les personnes en bonne santé.


EN CAS DE MALAISE
OU SI JE VOIS QUELQU’UN FAIRE UN MALAISE,

J’APPELLE LE 15


Je reconnais les signaux d’alerte pour ma santé :

Symptômes de déshydratation : Crampes ; Fatigue inhabituelle ; Maux de tête ; Fièvre (>38°C) ; Vertiges, nausées ; Propos incohérents

J’adopte les bons gestes !

Les bons réflexes : Je bois régulièrement de l’eau ; Je mouille mon corps et je me ventile ; Je mange en quantité suffisante ; J’évite les efforts physiques ; Je ne bois pas d’alcool ; Je maintiens ma maison au frais, je ferme les volets ; Je donne et je prends des nouvelles de mes proches.

Je suis vigilant pour les personnes fragiles ou exposées :

  • Personnes âgées
  • Personnes malades ou handicapées
  • Femmes enceintes
  • Enfants
  • Personnes exposées au soleil et à la chaleur

Plus d’informations :

Tags:
Categories:
Un dépistage peut vous sauver la vue.

Journées de la Macula : pensez au dépistage !

Du 24 au 28 juin 2019, pour la 4e édition des Journées Nationales de la Macula, le service d’ophtalmologie du CH d’Ardèche Méridionale recevra, sur rendez-vous, les personnes présentant un risque de maculopathie et souhaitant bénéficier d’un dépistage.

Du lundi 24 au vendredi 28 juin 2019, le CHARME sera à nouveau partenaire des Journées Nationales de la Macula, pour la 4e édition consécutive. Plus que jamais, faites-vous dépister !

Le service d’ophtalmologie du Dr. DUTCA vous propose des dépistages sur rendez-vous pendant toute la durée de l’événement. Objectif de ce rendez-vous annuel : dépister une éventuelle atteinte de la macula, qu’il s’agisse de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge), de maculopathie diabétique, de maculopathie myopique, ou de toute autre pathologie. Sans symptôme lorsqu’elles débutent, ces maladies peuvent entraîner une perte définitive de la vision. La seule parade : le dépistage.

 

Préservez vos yeux : pensez au dépistage.

Du 24 au 28 juin 2019, le service d’ophtalmologie du CHARME recevra, sur rendez-vous, les personnes présentant un risque de maculopathie et souhaitant bénéficier d’un dépistage.

Le dépistage s’adresse en particulier aux personnes ne présentant pas de signes d’atteinte de la macula et ayant les caractéristiques suivantes :

  • âgée de 55 ans ou plus non suivie ou n’ayant pas bénéficié d’un examen ophtalmologique depuis plus d’une année ;
  • et / ou souffrant de diabète et ne bénéficiant pas d’un suivi ophtalmologique régulier ;
  • et / ou souffrant de myopie forte (correction supérieure à -6 dioptries).

Être dépisté tôt, c’est vous donner toutes les chances de préserver vos yeux.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec le service ophtalmologie pour un dépistage.

 

journées

En quoi consiste le dépistage ?

L’ophtalmologue réalisera un examen du fond d’œil par une méthode validée. Il s’agit d’un examen totalement indolore, réalisé avec des instruments d’optique (lentilles, microscope…), qui permet d’observer les structures de l’œil situées en arrière du cristallin, et particulièrement la rétine.

L’ophtalmologue décéléra ainsi si vous souffrez déjà d’une DMLA sans le savoir, ou si vous avez un risque élevé de développer la maladie.

Si les examens de dépistage révèlent des signes de DMLA , de maculopathie diabétique ou d’une autre maladie de la macula (maculopathie myopique ou autre), un bilan plus approfondi sera programmé pour confirmer ou non ce diagnostic.

Un traitement ou des mesures préventives pourront vous être proposés au plus tôt, ainsi qu’un programme de surveillance adapté. Il s’agit d’éviter, dans la mesure du possible, la dégradation visuelle et les complications. Chaque patient dépisté recevra des informations, ainsi que des conseils personnalisés et pourra poser des questions. Chaque personne dépistée recevra également des informations sur la pathologie concernée, ainsi que des conseils personnalisés et pourra poser des questions.

Comment se déroule l’examen du fond d’œil ?

L’examen se déroule dans le cabinet de l’ophtalmologiste. A l’aide d’instruments d’optique (lentilles, microscope, etc.), ce dernier observe le fond de chaque œil. L’examen dure entre 5 et 10 minutes, et est totalement indolore.

Préalablement à l’examen (entre 20 et 45 minutes avant), l’ophtalmologiste peut être amené à mettre quelques gouttes de collyre dans les yeux du patient pour dilater les pupilles (en cas de fond d’œil avec dilatation). Le collyre utilisé peut provoquer une sensation passagère de brûlure, voire un goût désagréable dans la bouche. Cette sensation disparaît au bout de quelques secondes.

Comment bien se préparer ?

Au moment de la prise de rendez-vous, il est important de bien préciser qu’il s’agit d’un examen du fond d’œil. Il faut en effet prévoir une plage horaire assez large (une heure environ) en raison du temps requis pour la préparation de l’examen en cas de dilatation.

Le jour de la consultation, il faut :

  • venir sans lentilles de contact ;
  • ne pas se maquiller les yeux ;
  • signaler au praticien les éventuelles allergies, problèmes oculaires ou autres maladies, ainsi que les traitements en cours.

Il est également plus prudent de se faire ensuite raccompagner ou d’emprunter les transports en commun. Les pupilles restent dilatées plusieurs heures après l’examen, ce qui favorise l’éblouissement et rend difficile la conduite d’un véhicule. Il est donc préférable de porter des lunettes de soleil après un fond d’œil, surtout en cas de beau temps !


Pour en savoir plus

Appelez le secrétariat d’ophtalmologie pour un rendez-vous : 04 75 35 65 22

Pour tout savoir sur les atteintes de la macula et la campagne de dépistage : journees-macula.fr

Tags:
Categories:
Journée sans tabac : 27 mai 2019 de 10h00 à 16h00 dans le hall de l'hôpital.

le 27 mai, c’est la Journée Sans Tabac au CHARME

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, retrouvez le Service d’Addictologie CSAPA / ELSA et la Ligue contre le cancer pour parler prévention et information autour du tabac. un stand d’information et de prévention vous attendra dans le hall d’accueil de l’hôpital le lundi 27 mai 2019 de 10h00 à 16h00.

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, retrouvez le Service d’Addictologie CSAPA / ELSA et la Ligue contre le cancer pour parler prévention et information autour du tabac.

Read more

Tags:
Categories:
affichage sur les portes de l'hôpital

Carton plein pour les journées de dépistage !

Les 11 et 14 mars, le CHARME participait à deux campagnes de dépistage : la semaine du rein, organisée par l’association France Rein, et la journée nationale de l’audition. Bilan de ces deux événements.

 

Semaine du rein : une très belle participation spontanée

Lundi 11 mars, le CHARME accueillait pour la deuxième année consécutive l’association France Rein Drôme-Ardèche pour une journée de dépistage dans le cadre de la 14e semaine du Rein. Sur le thème « La santé rénale pour tous et partout », cette journée a rencontré un joli succès.

Les infirmières de l’AGDUC et de l’AURAL, associations de dialyse hébergées par l’établissement, sont également venues prêter main forte pour réaliser les dépistages. Une aide bienvenue, compte tenu de l’affluence lors de cette journée : ce ne sont pas moins de 108 dépistages qui ont été réalisés. Une belle participation, en hausse par rapport à l’année dernière (97 dépistages en 2018). Grâce à ce dépistage, les personnes présentant un risque ont pu être orientées vers une consultation avec un néphrologue.

Les maladies rénales, un dépistage essentiel

Le dépistage est essentiel pour ces maladies insidieuses et invalidantes que sont les maladies rénales. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est souvent trop tard. Ainsi en France, plus de 11 000 personnes ont dû être dialysées en urgences en 2016, faute d’avoir été dépistées à temps.

Pourtant, en surveillant les signes avant-coureurs il est possible de retarder le recours à un traitement support. C’est ce que cible le dépistage : la mesure des taux de protéine et de glucose dans les urines, la vérification de la présence de sang et la prise de la tension artérielle (qui est un facteur aggravant) permettent de mettre en évidence un début d’atteinte rénale. Une prise en charge en amont de la maladie est donc possible.

 

Journée Nationale de l’Audition : une affluence record

La Journée nationale de l’audition a réalisé une très belle performance également, avec un record de 90 personnes dépistées. Il s’agit de la meilleure participation depuis la première édition au CHARME en 2012.

Le cabinet du Dr ILIEVA, épaulée par les audioprothésistes d’Aubenas, n’a pas désempli de la journée. Pour aider à patienter, des films sur l’audition étaient diffusés dans la salle d’attente.

L’association France Acouphènes, représentée par M. Bernard de Chanaleilles, M. Rémy Bichon et Mme Henriette Jabry, n’a pas non plus démérité. Fidèles au poste tout au long de la journée, ils ont accueilli les visiteurs du centre hospitalier avec brochures, magazines et dépliants pour sensibiliser le public aux questions de santé auditive.


Retrouvez ci-dessous la galerie photo de ces journées.

Tags:
Categories:
JNA 2019 - Les oreilles au coeur de la santé. Et si c'était vrai ?

Journée Nationale de l’Audition : 14 mars 2019

Cette année encore et pour la huitième fois consécutive, le Service ORL du CHARME, les audioprothésistes d’Aubenas et l’association France Acouphènes participeront à la 22e Journée Nationale de l’Audition. À cette occasion, plusieurs actions d’information et de dépistage se tiendront dans l’enceinte de l’hôpital.

Journée Nationale de l’Audition : Jeudi 14 mars 2019 de 09h00 à 17h00

Hall d’accueil de l’hôpital Bernard Hugo (Aubenas)

les stands de nos partenaires seront présents dans le hall d’entrée.

  • Les audioprothésistes d’Aubenas vous proposeront des explications et une documentation sur les différents troubles de l’audition et les types d’appareils auditifs adaptés.
  • L’association France-Acouphènes avec posters, affiches, brochures, revues, livres.

Consultations ORL

Les consultations ORL proposeront un dépistage auditif gratuit aux patients qui le souhaitent.

  • Dépistage auditif gratuit. Un commentaire des résultats et une prise de rendez-vous seront proposés.
  • Stand sur l’audition avec posters et affiches sur la physiologie et la pathologie de l’oreille.
  • Diffusion de films sur l’audition.

4 bonnes raisons pour faire un dépistage de son audition

Alors que les mécanismes de l’audition représentent l’un des rouages de l’équilibre de santé et de vie sociale, encore 2 Français sur 3 n’ont jamais réalisé de bilan complet chez le médecin ORL. Selon les experts scientifiques et médicaux de l’association JNA, organisatrice de cette grande campagne nationale, l’audition est un facteur clé sous-estimé permettant pourtant au quotidien de contribuer à notre forme et à notre vitalité. Voici 4 bonnes raisons pour réaliser un dépistage de son audition :

1. « Bien entendre, c’est bien comprendre ».

Faciliter l’intelligibilité de la parole contribue à réduire la charge mentale et intellectuelle pour décoder les conversations.

2. « Faire le point pour repérer ».

Les mécanismes de compensation peuvent amener à « cacher à soi-même » une éventuelle perte auditive. Perte auditive ou manque d’attention ? Aussi, seul le test permet d’objectiver la situation.

3.  « Agir pour être bien avec les autres ».

Que le dépistage révèle une bonne ouïe, un traumatisme sonore aigu ou une perte auditive à compenser, dans tous les cas, il est préférable d’agir pour rester en relation avec les autres.

4. « Favoriser la bonne santé du cerveau ».

Que ce soit pour préserver son capital auditif ou pour compenser la perte de l’audition, le test permet de mettre en place les bonnes pratiques pour favoriser une bonne stimulation du cerveau à tout âge.

 

bannière journée nationale de l'audition 2019

Tags:
Categories:

Semaine Nationale du Rein : dépistages le 11 mars 2019

6 millions de personnes sont touchées par une maladie rénale et l’ignorent. Lorsqu’elles s’en rendent compte, il est souvent trop tard.

Il est pourtant possible de retarder, voire d’éviter ces maladies très lourdes, souvent synonymes de dialyse ou de greffe : pour cela, l’information et le dépistage sont primordiaux.  C’est pourquoi pour la 14e année consécutive, l’association France Rein  organise, du 9 au 16 mars 2019 la Semaine Nationale du Rein.

Le Centre Hospitalier d’Ardèche méridionale soutient l’initiative et s’associe à France Rein pour proposer une journée de dépistage lundi 11 mars 2019.

 

lundi 11 mars 2019 : dépistage gratuit dans le hall de l’hôpital par l’association France Rein.

 

La santé rénale : pour tous et partout

Un diagnostic précoce pour une meilleure prise en charge

1 personne sur 10, en France, est concernée par les maladies rénales. Un fléau qui ne cesse de progresser puisque plus de 11 000 personnes chaque année apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique terminale nécessitant un traitement de suppléance (dialyse ou greffe). 38 000 personnes sont porteuses d’un greffon rénal et 12 500 patients sont en attente d’une greffe de rein tandis que 47 000 patients dialysent. Un constat alarmant qui pourrait être amélioré par un dépistage précoce.

Se faire dépister pour mieux protéger ses reins

Pour plus d’un tiers des personnes qui souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC), le diagnostic est posé au dernier moment : une dialyse doit alors être faite en urgence. Les dépistages de la Semaine Nationale du Rein permettent d’orienter les personnes dépistées vers leur médecin traitant pour des examens complémentaires ou vers une consultation avec un néphrologue.

Tags:
Categories: